Aller au menu Aller au contenu
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

> L'école > Toutes les actualités

4L trophy 2012 > 3 étudiants Phelma participent au raid

Publié le 20 mars 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
20 mars 2012

Trois étudiants Phelma de deuxième année - Anaelle Rongier (SMPB), Antoine Macquet (SLE) et Kevin Chanemougame - ont participé à l'édition 2012 du 4L Trophy. Dans ce raid automobile destiné aux étudiants, plus de 1 000 équipages se lancent chaque année sur un parcours de plus de 6 000 km traversant la France, l’Espagne et le Maroc pour apporter 80 tonnes de fournitures scolaires à destination des écoles marocaines en difficulté. Retour sur cette expérience avec Anaelle Rongier

Comment les équipes étaient-elles réparties ?

Le raid se fait par équipage de deux personnes. Kevin Sandjiv Chanemougame (SEI) et Antoine Macquet (SLE) étaient dans une voiture. Quant à moi , mon co-équipier était Julien Marin, un élève de Génie industriel. Nous avons rencontré plus tard d'autres équipages de Grenoble INP, deux de Génie industriel et un de l'Ense3.

4L trophy 2012  PhelmaPouvez-vous nous rappeler l'itinéraire du raid de cette année ?
  • Départ : St Jean-de-Luz le 16/02
  • Arrivée à Algeciras et traversée du détroit de Gilbraltar en bâteau jusqu'à Tanger le 18/02 
  • Tanger-Boulajoul le 19/02
  • Boulajoul-Merzouga - remise des fournitures scolaires et sportives à l'association enfants du désert le 20/02
  • 2 boucles dans le désert à Merzouga les 21 et 22/02
  • Etape marathon (2 jours en autonomie) pour rejoindre Marrakech les 23 et 24/02
  • Journée libre à Marrakech, cérémonie de cloture le 25/02
  • Marrakech-Tanger puis Algeciras le 26/02
  • Retour en France.
Nous avons parcouru environ 6000km !

Qu'aviez-vous comme matériels à distribuer ?
Essentiellement des fournitures scolaires : des cartons de feuilles et cahiers, stylos. Nous avions également, quelque sacs, beaucoup de T-Shirt et casquettes.

Que retenez-vous particulièrement de cette aventure ?

Ce que je retiens de cette belle expérience est avant tout l'aventure humaine, la solidarité et le partage entre les participants. Personne n'est laissé sur le côté, quand
quelqu'un est en galère, les autres équipages aident spontanément. L'ambiance tout au long du raid était vraiment incroyable ! Nous allions aussi au Maroc pour la mission humanitaire proposée par l'association enfants du désert et cela nous tenait vraiment à cœur. La quantité de dons ramenés par les équipages est vraiment très impressionnante, et comprend aussi beaucoup de dons de matériel médical et paramédical en plus des fournitures scolaires et sportives. Cette année, une récolte de dons en argent a été ouverte, la somme réunie est telle que l'association va pouvoir construire trois salles de classes et trois blocs sanitaires, au lieu de deux prévus initialement, dans deux écoles de la région de Merzouga. Ainsi les enfants pourront étudier dans de meilleurs conditions et surtout les filles pourront aller à l'école (beaucoup n'y vont pas à cause de l'absence de sanitaires).

Des rencontres ?

Beaucoup de rencontres tout le long du raid, tous les équipages s'entreaident, il y a vraiment une bonne ambiance comme si tout le monde se connaissait.

Des soucis mécaniques lors du trajet ?

Pas trop, nous avons été chanceux sur ce point. Nous avons eu juste deux petits problèmes : une crevaison et une panne sèche sur les pistes ce qui a endommagé notre pompe à essence (à cause des saletés qui sont remontées du réservoir) que nous avons dû changer.

Ce projet fut enrichissant pour nous. Nous avons eu du mal à réunir le budget, que nous avions estimé à 5000€ au total, pour l'inscription (3000€), l'essence, les péages et diverses dépenses. Nous avons cherché des sponsors, organisé une soirée, vendu des calendriers et stylos 4l Trophy... . Nous avons appris à monter un projet et à
aller jusqu'au bout pour le réaliser. Ça n'a pas été toujours facile, cela nous a pris beaucoup de temps mais nous sommes fiers d'avoir réussi. Les dix jours de raid au
Maroc sont vraiment une récompense à la hauteur des efforts fournis.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 20 mars 2012

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes