Aller au menu Aller au contenu
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

> L'école > Témoignages > Elèves

Anaïs, co-présidente de l’association "Ingénieurs Citoyens" : "Je pense qu'un ingénieur Phelma doit mettre le plus possible ses connaissances au profit de la transition énergétique"

Publié le 4 juin 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Anaïs est élève en première année à Phelma. Elle nous parle de son investissement dans la vie de l’association "Ingénieurs Citoyens" et nous fait découvrir les nombreuses missions de cette structure.

Redimensionnée.jpg

Redimensionnée.jpg



Parlez-nous de l’association « Ingénieurs Citoyens »

L'association Ingénieurs Citoyens est la fusion récente entre deux groupes locaux d'associations nationales : Ingénieurs Sans Frontières (ISF) et Ingénieurs Engagés (IE).
Ingénieurs Sans Frontières est une association créée en 1982. Elle valorise les projets de solidarité internationale, et propose des formations sur le thème de la transition énergétique, du climat... Ingénieurs Engagés est une association beaucoup plus récente, qui "vise à repenser la place de l’ingénieur.e dans la société".

A l'échelle locale, nous sommes une vingtaine d'élèves grenoblois (l'association regroupe toutes les écoles de Grenoble INP ainsi que Polytech Grenoble). Nous menons essentiellement des actions de sensibilisation et d'information au travers du cycle de conférences "Sciences et Conscience", mais aussi du festival Alimen'terre (festival de films sur l'alimentation, en partenariat avec l'association Artisans du Monde).Cette année, nous avons également mené un gros travail pour essayer de rendre les campagnes BDE, BDA, BDS des différentes écoles plus durables (réduction des déchets, fruits et légumes venant de l'agriculture biologique pour certaines listes ...).

Enfin, le principe de l'association est de porter les projets souhaités par ses membres : si quelqu'un souhaite réaliser un atelier dans une des écoles de Grenoble INP, c'est tout à fait possible !
 

Parlez-nous des prochains évènements inscrits à votre agenda

Nous préparons les événements de l'année universitaire 2019/2020. Nous projetons de faire des ateliers DIY (Do It Yourself), d'animer des Fresques du Climat ("jeu" pédagogique pour identifier les liens causes / conséquences sur le sujet du climat), de continuer les conférences, et de poursuivre le travail qui a été commencé au sujet des éco-campagnes, mais aussi sur la réflexion menée autour des formations à Grenoble INP.


Pourquoi avoir choisi de vous investir dans cette association ?

En début d'année, la conférence organisée par l'association « Jeunes ambassadeurs pour le climat » sur les négociations climatiques m'a énormément intéressée, et je voulais absolument m'impliquer dans une association "écolo". Je me suis donc tournée vers Ingénieurs Citoyens en espérant pouvoir rendre les écoles de Grenoble INP un peu plus sensibles à cette notion (quand on voit que Phelma est de classe énergétique E, on se dit qu'il y a du travail à faire !).
 

Selon vous, à travers l'association, quel peut être le rôle d’un ingénieur Phelma par rapport aux enjeux environnementaux / sociétaux... ?


Je pense qu'un ingénieur Phelma doit mettre le plus possible ses connaissances au profit de la transition énergétique. Dans la filière Electrochimie et procédés pour l’énergie et l’environnement (EPEE), cela se traduit par la conception de systèmes de stockage de l'énergie. Il est bien évidemment possible de trouver d’autres exemples dans les différentes filières de l’école !

Enfin, un ingénieur doit surtout être un acteur dans la société, il ne doit pas oublier qu'il peut prendre part à la vie politique par exemple, ou qu'il peut véhiculer un message. Et la société ne doit pas attendre des ingénieurs qu'ils sauvent le monde en inventant LA solution miracle qui va permettre d'aspirer tout le CO² en trop dans l'atmosphère...
 

Comment trouvez-vous la vie étudiante à Phelma ?

Je la trouve diversifiée : chacun peut y trouver ce qu'il recherche, et s'épanouir.
 

Pourquoi avez-vous choisi Phelma ?

J'ai choisi Phelma car cette école est généraliste et propose un grand nombre de filières qui m'intéressaient, mais aussi pour le cadre grenoblois dont j'avais beaucoup entendu parler. J'ai beaucoup hésité avec Ense3 car j'avais l'impression que les cours étaient plus orientés vers la transition énergétique, mais j'ai préféré ne pas me spécialiser directement, quitte à discuter de cette problématique dans le milieu associatif.
 

Savez-vous vers quelle filière vous vous orientez ?

Je souhaite m'orienter vers la filière EPEE puisque c'est la filière dont les débouchés m'intéressent le plus.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 17 juin 2019

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes