Aller au menu Aller au contenu
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

> L'école > Témoignages > Elèves

[CESURE]Mathieu G., élève Grenoble INP - Phelma : « m’ouvrir à d’autres cultures et d’autres modes de vie »

Publié le 2 juillet 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Mathieu est en 3e année de Master Nanotech. Il nous parle de son année de césure, son projet, ses motivations, ses objectifs et comment une telle expérience peut être valorisée par la suite dans le monde du travail.

Matthieu G - Grenoble INP - Phelma - Césure

Matthieu G - Grenoble INP - Phelma - Césure

Quel a été votre cursus avant d’intégrer Phelma ?

Après avoir obtenu le baccalauréat option scientifique, j’ai intégré une classe préparatoire, filière Maths Physique Sciences de l’Ingénieur au lycée Michel Montaigne à Bordeaux, j’ai poursuivi en deuxième année avec la filière Maths Physique. Accro à la physique, je me suis intéressé à Phelma dès ma deuxième année en classe préparatoire.
 
Parlez-nous de votre parcours à Phelma

En 1re année, j’ai choisi le parcours Physique Electronique Telecoms. En 2e année j’ai intégré le master Nanotech, c’était mon vœu dès mon intégration à Phelma. C’est pour moi la combinaison parfaite entre un contenu scientifique riche, intéressant, approfondi et la possibilité de travailler sur des applications futuristes et avant-gardistes dans de nombreux domaines, comme par exemple la nano médecine.

A quelle période de votre cursus avez-vous choisi de faire une année de césure ?

Il me semble que l’idée d’une année de césure a germé pendant ma classe préparatoire. Le master Nanotech encouragant les échanges internationaux, cela a intensifié cette envie et j’ai finalement déposé une demande de césure en fin de première année de master.

Décrivez en quelques mots votre projet

J’ai décidé de séparer cette césure en deux semestres : un premier dédié au voyage et à la découverte d’autres cultures dans des pays d’Asie, à travers le volontariat, et un second dédié à un stage de cinq mois dans la recherche ou dans l’industrie, en rapport avec les nanotechnologies.

Quel est l'intérêt pour vous de faire une année de césure ?

Sur le plan personnel, cette césure assouvit une envie de longue date de voyager et de m’ouvrir à d’autres cultures et d’autres modes de vie. J’avais également envie de faire un stage supplémentaire afin de conforter ou confronter mes choix pour ma future vie professionnelle. Je pense qu’une année de césure permet également de valoriser mon CV, notamment en terme d’initiative, d’autonomie et de réalisation de longs projets.

Quelles ont été vos démarches auprès de l’école ?

J’ai réalisé un dossier de candidature, expliquant mes choix et mes motivations, un planning de mon année ainsi qu’une estimation des coûts (transports, visas, logement…). Ce dossier résume finalement tout le programme de mon année. Je l’ai ensuite fait parvenir aux différents responsables du master Nanotech de chaque école (Grenoble INP – Phelma, l’EPFL et Politecnico di Torino).

Qu’envisagez-vous de faire après votre année de césure ?

Après cette année, je compte bien évidemment finir mon cursus à Phelma, et j’espère qu’en plus de valoriser mon profil, les expériences acquises cette année me permettront plus facilement de définir ma carrière professionnelle.

 
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 2 juillet 2019

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes