Aller au menu Aller au contenu
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

> L'école > Témoignages > Elèves

[Volontariat international] : Sophie et Louise, élèves à Grenoble INP - Phelma partent un an en Australie.

Publié le 3 juillet 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Sophie est élève en 3e année dans la filière SICOM, Louise est également en 3e année dans la filière BIOMED. Elles ont décidé de réaliser une année de césure en partant en Australie afin de travailler à l’international, se forger une expérience à l’étranger, découvrir la culture d’un autre pays.

Paysage---Australie---Uluru-©-Viktor---Fotolia.pour-le-web.jpg

Paysage---Australie---Uluru-©-Viktor---Fotolia.pour-le-web.jpg

Quel a été votre cursus avant d’intégrer Phelma ?

Sophie : J’ai suivi une classe préparatoire scientifique au lycée Fénelon Sainte Marie à Paris.
Louise : J’ai également réalisé une classe préparatoire scientifique au lycée Blaise Pascal à Orsay.

Parlez-nous de votre parcours à Phelma

Sophie : En 1re année, nous nous sommes toutes les deux orientées vers le parcours Physique Electronique Télécom (PET). A partir de la deuxième année nos choix de filière ont été différents. Louise a choisi d'intégrer la filière Biomedical Engineering (BIOMED) et jeme suis dirigée vers la filière Signal, image, communication, multimédia (SICOM).

Décrivez en quelques mots votre projet de césure

Louise : Nous avions toutes deux envie d'élargir nos horizons et de découvrir un nouveau pays tout en y travaillant. Le but étant de se forger une expérience à l'étranger, à travers un emploi mais aussi de découvrir la culture du pays en réalisant du volontariat pendant plusieurs mois. Sophie a choisi un travail de jeune fille au pair dans une famille australienne, elle donne des cours de français à des adultes de tous niveaux. J'effectue pour ma part du baby sitting en plus de donner des cours de voile le week-end. Notre projet était de partir durant un an en Australie et ce à partir de septembre 2019.

Quel est l'intérêt pour vous de faire une année de césure ?

Sophie : Les intérêts de cette césure sont multiples, améliorer notre anglais en vivant dans un pays anglophone ; se forger une expérience de travail à l'international ; découvrir une autre culture ; prendre du recul par rapport à nos études pour réfléchir à nos chemins professionnels…

Quelles ont été vos démarches auprès de l’école ?

Louise : Nous avons eu plusieurs rendez-vous avec le responsable des études, travaillé de nombreuses heures pour mettre en place le projet, cherché un emploi en Australie depuis la France, et rédigé notre dossier de césure, indispensable pour obtenir une validation de Phelma et de Grenoble INP. Ces démarches n’ont pas toujours été évidentes car il a fallu monter notre projet en parallèle de nos études. De plus, la procédure de validation finale du départ est assez tardive alors que beaucoup d’autres démarches administratives (les demandes de visa / billets d'avion) se font beaucoup plus tôt dans l'année.

Qu’envisagez-vous de faire après votre année de césure ?

Sophie & Louise : Nous envisageons de revenir faire notre dernière année d'études à Phelma ou dans une université partenaire !
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 3 juillet 2019

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes