Aller au menu Aller au contenu
Un environnement scientifique unique
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Un environnement scientifique unique

> Recherche > Masters

Master Electrochimie - contrôle des connaissances

Mis à jour le 19 mars 2008
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

L'ensemble des cours théoriques du Master 2R correspond à 30 crédits ECTS et constitue l'échelon 3 de la 2ème année du Master (M2). Le stage d'initiation à la recherche correspond à 30 ECTS et constitue l'échelon 4 de la 2ème année du Master (M2).

Les enseignements théoriques (électrochimie de base, tronc commun et cours des « filières » sont soumis à un contrôle écrit. L'épreuve a généralement lieu 8 à 15 jours après le dernier cours correspondant. La note obtenue est affectée d'un coefficient proportionnel à la durée du cours. Ainsi, un cours de tronc commun (de 15 à 24 H)  pèsera plus lourd qu'une option (12 H). Le choix des options est effectué en début d'année, en concertation avec le responsable et/ou le parrain du stage de recherche. Le nombre retenu est limité : chaque étudiant peut choisir au maximum 4 cours optionnels de 12 H. Une UE est validée si la moyenne pondérée des notes obtenues pour cette UE est supérieure ou égale à 10. Une UE validée est définitivement acquise. L'échelon 3 du master est acquis si, d'une part, la moyenne pondérée des UE de l'échelon est supérieure ou égale à 10, et d'autre part si chacune des moyennes d'UE est supérieure ou égale à 7/20. Pour les étudiants n'ayant pas validé l'échelon 3, une deuxième session est organisée sur une base annuelle. Le jury d'échelon propose alors à chaque étudiant concerné une liste d'examens de 2ème session. La note moyenne retenue pour l'échelon 3 ne peut en aucun cas être supérieure à 12/20.

Dans le cas où les notes d'une UE sont inférieures à 10/20, un étudiant ayant obtenu son échelon peut tout de même demander à passer une ou plusieurs épreuves de 2ème session. Dans ce cas là, la demande devra être parvenue au responsable de la spécialité dans le délai fixé par celui-ci. La note obtenue pour l'épreuve de 2ème session est dans tous les cas prise en compte dans le calcul du résultat de l'UE. La note moyenne retenue pour l'échelon 3 ne peut alors en aucun cas être supérieure à 12/20.

 

La soutenance du rapport de recherche a lieu en juillet pour les étudiants en simple cursus et occasionnellement en septembre pour les élèves ingénieurs en double cursus. Elle se déroule devant un jury présidé par le responsable de la Formation et composé du responsable et/ou du parrain de stage et généralement de deux examinateurs, extérieurs à l'équipe de recherche où s'est déroulé le stage (un examinateur au moins doit être extérieur au laboratoire concerné). La durée globale de la soutenance est de 1 heure (20 minutes d'exposé, 20 à 25 minutes de discussion). La note finale est calculée avec un coefficient de 0,6 pour l'écrit et de 0,4 pour le rapport de recherche et la soutenance. La mention est attribuée par le jury final selon le barème habituel. Des consignes sur la présentation du manuscrit (volume, résumé en français et en anglais, etc) sont distribuées aux étudiants en début d'année, en même temps que le règlement d'examen.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 19 mars 2008

Chiffres clé

  • 12 laboratoires partenaires
  • 110 enseignants-chercheurs
  • Environ 25 % des ingénieurs diplômés Phelma poursuivent en thèse de doctorat
  • Plus de 300 doctorants encadrés par des enseignants-chercheurs Phelma
Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes