Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Un environnement scientifique unique
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Un environnement scientifique unique

Catherine Picart, récompensée par l’European Research Council (ERC)

Publié le 4 octobre 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué, Distinction / prix

Catherine Picart, professeur à Grenoble INP – Phelma et chercheuse au LMGP, vient d’être distinguée par le European Research Council (ERC), dans la catégorie « Jeune Chercheur », pour un « projet interdisciplinaire à la frontière de la connaissance ». Cette distinction prestigieuse (la 1ère à Grenoble INP) lui permettra de consolider l’équipe qu’elle mobilise sur son projet de recherche en ingénierie tissulaire et biophysique cellulaire.

Après avoir été nommée membre de l'IUF en 2007, Catherine Picart est à nouveau distinguée par la communauté scientifique. Ce statut de « jeune chercheur ERC » lui permettra d'obtenir des moyens matériels et humains significatifs pour mener son projet d'élaboration des matériaux avancés dit « biomimétiques ».

Catherine PicartAprès une formation initiale en physique des matériaux, Catherine Picart s'est rapidement intéressée aux matériaux biologiques (cellules, biopolymères) pour progressivement se concentrer sur les sciences de l'ingénierie, les matériaux et la biologie. "Le projet de notre équipe visant à élaborer de nouveaux matériaux multifonctionnels à base de biopolymères, dont nous visons à contrôler plusieurs caractéristiques, afin d'élucider la réponse de cellules." confie-t-elle.
Ces matériaux biomimétiques "miment les tissus biologiques, notamment des films minces et des membranes dont nous contrôlons les propriétés topographiques, mécaniques et biochimiques. Il est en effet maintenant largement reconnu, y compris par la communauté des biologistes, que l'environnement physique des cellules jouent un rôle primordial dans le développement des tissus biologiques, ainsi que dans leur régénération".

Catherine Picart en bref

Catherine Picart a intégré Grenoble INP - Phelma en 2008.
Ingénieur (Grenoble INP), puis docteur en 1997, elle poursuit son travail dans le cadre d'un post-doc à l'université de Pennsylvanie, où elle étudie la réorientation des molécules du cytosquelette des globules rouges lorsque la membrane de ceux-ci est déformée. Elle y met au point une technique originale de mesure de l'orientation de l'actine par polarisation et démontre un fort couplage entre la membrane cellulaire et le cytosquelette sous-jacent. Dès ce premier travail, on voit les lignes de force qui sous-tendent l'activité scientifique de Catherine Picart : étude des relations entre la structure et les propriétés fonctionnelles des objets de l'échelle moléculaire à l'échelle mésoscopique, rôle des forces mécaniques et des propriétés mécaniques, perfectionnement des techniques d'investigation, volonté de se rapprocher des conditions physiologiques et intérêt pour les applications médicales.
Nommée Maître de Conférences à l'Université de Strasbourg en 1998, Catherine Picart poursuit ses travaux de recherche au sein d'un laboratoire de l'Inserm, puis devient professeur en 2004 à Montpellier au département de biologie santé, avant de rejoindre Grenoble INP en 2008.

Qu'est ce que l'ingénierie tissulaire ?

L'ingénierie tissulaire est une combinaison de méthodes d'ingénierie, de science des matériaux et de biologie cellulaire, ayant pour but la régénération partielle ou complète de parties déficientes du corps. Cette tâche est accomplie par le développement de technologies combinant de manière très précise des biomolécules, des matériaux, des cellules et des tissus, dans le but de synthétiser un nouveau tissu, un organe, ou un appareil qui seront implantés au niveau de la blessure. Cette forme de thérapie se pose désormais en future alternative à certains traitements traditionnels, qui eux reposent sur le remplacement définitif du tissu ou de l'organe défaillant par une prothèse. Les matériaux synthétiques biodégradables et les matériaux naturels ou sont des candidats prometteurs dans ce domaine.

Le site internet du LMGP
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Maxime Tran-To

mise à jour le 29 août 2011

Le prix « jeune chercheur ERC »

L'European Research Council (ERC) est une organisation européenne qui soutient des projets de recherche fondamentale sur le seul critère de l'excellence scientifique d'un chercheur et de la force innovante de son idée, quels que soient sa nationalité, son âge ou son domaine de recherche.
Le Conseil Européen de la Recherche octroie d'importantes bourses de recherche à de scientifiques en début de carrière ("ERC Starting grants"), come c'est le cas pour Catherine Picart, ou à des scientifiques expérimentés reconnus dans leur domaine ("ERC advanced grants").

Logo ERC

Chiffres clé

  • 13 laboratoires partenaires
  • 120 enseignants-chercheurs
  • 33 % des ingénieurs diplômés Phelma poursuivent en thèse de doctorat (recherche fondamentale ou dans l'industrie)
  • Plus de 300 doctorants encadrés par des enseignants-chercheurs Phelma
Communauté Université Grenoble Alpes