Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Diversité scientifique et technologique
Accroche
Diversité scientifique et technologique

Master Sciences Cognitives - Parcours Art, Science, Technologie (AST)

Dernière mise à jour le 7 octobre 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Présentation

  • Master

    Diplôme national
  • Grade : MasterVille : GRENOBLE

    Accessible en :

    • Formation initiale
    • Formation continue
    Année de sortie : Bac + 5
    Niveau de sortie : Niveau I
    Durée : 2 ans
  • Mention : Sciences Cognitives

Résumé

La création artistique est, comme la science, une activité qui reçoit, produit, transmet, partage des objets et de la connaissance, et qui, comme elle utilise des méthodes, des outils, des instruments (de musique par exemple pour la première, de mesure par exemple pour la seconde), entretient des rapports profonds avec la technologie. Il est banal de dire également que les champs et les modes opératoires de la création artistique et de la science ne sont pas les mêmes et qu’il est tout-à-fait fondamental d’être en mesure d’en observer et d’en pratiquer les complémentarités.

Une forte tendance aux rapprochements de toutes sortes entre l’art et la science se développe aujourd’hui. La science peut en effet prendre l’art comme objet d’étude, l’art peut prendre les images et les dispositifs scientifiques et technologiques comme objets à exposer avec un sens artistique (on est en droit de l’attendre). On peut considérer tout acte de création artistique comme une recherche en soi et on peut aussi reconnaître qu’il y a quelque chose d’esthétique dans la mise en œuvre d’une « belle » théorie scientifique. Autant de situations, pour n’évoquer que celles-ci, qui ont toutes leur légitimité mais qui ne mettent en jeu ni les mêmes postures, ni les mêmes démarches, ni les mêmes méthodes, et qui n’ont pas les mêmes objectifs ni les mêmes enjeux. Aussi, convient-il de se protéger des multiples confusions possibles pour garantir la fécondité des confrontations et des coopérations entre ces approches multiples.



Ceci étant dit, si l’on considère que le processus de création artistique ne peut avoir lieu sans technologie, et que celle-ci ne peut se développer sans connaissances scientifiques, et, enfin que ces dernières, quelles qu’elles soient ne peuvent non plus se passer de technologies (ne seraient-ce que celles de la communication), alors on a un schéma cohérent et sans ambiguïté pour considérer le rapport entre Art, Science et Technologie.

En fait, les grandes mutations technologiques en cours depuis la seconde moitié du XXème siècle, et en particulier celles du numérique, ont bouleversé les conditions du processus de création artistique. Elles ont introduit de puissants outils matériels et conceptuels pour l’analyse, l’expérience, la création, et déterminé de façon nouvelle non seulement la nature, les contenus, les formes et les conditions de réception des œuvres, mais également celles du processus de leur création et de leur partage, tant au niveau individuel que collectif.



Avec les nouvelles technologies, la notion d’outil de création prend alors un sens très fort, auquel il convient de s’attacher en soi, en tant qu’objet à créer lui-même. Mais de plus, un phénomène sans précédent se produit, auquel il convient de donner toute sa dimension et toute son attention : l’outil de création informatique, tout en offrant des terrains vierges pour l’exercice du processus de création - et, de ce fait la possibilité d’observations primordiales – est dans le même temps par essence un outil d’objectivation, rendant possible l’analyse et la compréhension du processus de création lui-même. Cette réflexivité essentielle lui confère par ailleurs des potentialités nouvelles en tant qu’outil pour l’éducation et le développement de la créativité.
Il convient alors de se donner les moyens d’être acteurs au plus haut niveau de rigueur et d’exigence dans ce processus de transformation, en particulier avec des éléments permettant de se soustraire au consumérisme et aux lois très puissantes du marché dans ce domaine. L’un des objectifs de la formation AST, dans ce parcours, est de donner aux étudiants une approche solide concernant les concepts et les techniques en jeu dans ces domaines, leur permettant non seulement de les pratiquer de manière intelligente et éclairée, mais de mener des réflexions et des recherches qui leur permettront de les faire évoluer fondamentalement.

Objectifs

Les différentes disciplines et matières proposées dans le parcours AST, incluant le M1 et le M2 entendent donner aux étudiants d’une part le bagage scientifique et théorique suffisant pour aborder ce domaine. C’est le cas de toutes les unités d’enseignement dédiées aux sciences de l’ingénieur telles que le Traitement du signal, l’Informatique, la Physique, la Robotique. Il est également fondamental, alors que ces nouvelles technologies sont destinées à permettre la création d’objets pour la perception, l’appréciation sensorielle et l’intelligence cognitive, que des liens étroits soient établis avec les sciences de la cognition, que celle-ci soit naturelle ou artificielle. Une importance particulière est donnée, notamment dans le M2, à l’approche sensori-motrice de la perception, mais on pourrait dire aussi à l’approche sensorielle et multisensorielle de l’action, sous l’angle de l’énaction et de ce que l’on peut appeler également l’approche de l’interaction instrumentale. Un effort particulier est également effectué pour développer la compréhension des liens fondamentaux et bilatéraux entre la technologie et le processus de création, qu’il s’agisse des arts dédiés au son, à l’image ou au mouvement, ou encore leur articulation multisensorielle. Enfin, un parti pris fondamental est aussi d’œuvrer au décloisonnement disciplinaire entre la science, la technologie et la création artistique et de sortir du schéma classique où le scientifique et le technologue sont des fournisseurs de concepts et de techniques, inaptes en art, les artistes les consommateurs ou commanditaires de ceux-ci, inaptes en science.

Par ailleurs, de nombreux laboratoires et organismes partenaires, dans les domaines de la AST, proposent chaque année des projets de stages. Dans ces organismes, les étudiants en AST ont la possibilité d’aborder très concrètement et très directement les recherches du domaine, soit à un niveau fondamental, à proximité des activités appliquées, soit a un niveau plus appliqué, en lien direct avec des projets artistiques.

Informations complémentaires

Plaquette du Master Sciences Cognitives - Parcours AST (01/07/2016)
 

  • Formation en collaboration avec

    Laboratoires partenaires

    • Cluster C-Nano, Grenoble (France)
    • CIME - Centre Interuniversitaire de MicroElectronique de Grenoble (France)
    • CCRMA (Center for Computer Research in Music and Acoustic) de L’université de Stanford (USA)
    • ESRF (European Synchrotron Radiation Facility), Grenoble (France)
    • Fab Lab Barcelona de l’Institute d'Arquitectura Avançada de Catalunya (Espagne)
    • Institut Néel – CNRS, Grenoble (France)
    • Laboratoire Didactique des sciences de l’ENS-Cachan (France)
    • Laboratoire XLIM de Limoges-Poitiers (France)
    • Laboratoire PRISME de l’Université de Bourges (France)
    • Laboratoire LAM, Institut Jean Le Rond d’Alembert, Paris (France)
    • Laboratoire IDMIL, Université McGill (Canada)
    • Laboratoire GIPSA, Grenoble (France)
    • Laboratoire COSTECH, UTC (France)
    • Laboratoire ICA - Ingénierie de la Création Artistique (France)

    • Université de Aalborg (Danemark), Département des arts multimédia
    • Université Ionienne de Corfou (Grèce), Départements Musique et audiovisuel
    • Université McGill (Canada)
    • Université de Stanford (USA)
    • Université Lumière-Lyon 2 (France)
    • Université Jean Monnet – St. Étienne (France)
    • Université de Louisiane (USA)
    • Centre Miso Music (Portugal)
    • CCSTI – Centre de Culture Scientifique et Technique de Grenoble (France)
    • Cité des Sciences de la Villette, Paris (France)
    • FRAC le Magasin - Centre National d’Art Contemporain de Grenoble (France)
    • IAAC - Institut d’Architecture et de Design de Barcelone (Espagne)
    • Musée des instruments de musique de Bruxelles (Belgique)
    • iMal (Belgique)
    • Musée Dauphinois (France)
    • Pôle Grenoble Cognition, Grenoble (France)
    • Pôle de compétitivité IMAGINOVE de la Région Rhône-Alpes (France)
    • Pôle de compétitivité ELOPSYS de la Région Limousin (France)
    • Ecole Supérieure d’Art de Grenoble-Valence (France)
    • Ecole Européeenne Supérieure de l’Image d’Angoulême-Poitiers (France)
    • Ecole d’ingénieurs Phelma-Grenoble INP (France)
    • Ecole d’Art et de Design de Cardiff (Grande Bretagne)
    • Les Ateliers de la Création Centre Pompidou (France)
    • Lycée professionnel des métiers de l’hôtellerie et du tourisme de Grenoble Le Clos d’Or (France)
    • Département Musique du ZKM (Zentrum fur Kunst und Mediaten) de Karlsruhe (Allemagne)
    • Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Lyon (France)
    • Conservatoire national à rayonnement régional de Nice (France)
    • Conservatoire de Cuneo (Italie)
    • Conservatoire à Rayonnement Régional de Grenoble (France)
    • Compagnie de danse Res Publica
    • Monaco Danse Forum (France)
    • Association Française d’Informatique Musicale, AFIM, (France)
    • Association Française d’Informatique Graphique, AFIG (France)
    • Fondation Cognition (France)

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Admission

  • Niveau(x) de recrutement : Bac + 3, Bac + 4
  • Ville : GRENOBLE
  • Accessible en :
    • Formation initiale
    • Formation continue

Conditions d'admission


Le Master AST est ouvert aux étudiants :

  • de niveau L3 pour entrée en M1
  • de niveau M1 pour entrée en M2
  • de Grenoble INP, ingénieurs en 2e année pour double cursus en 3e année
  • diplômés de niveau bac +5 (université, école d'ingénieur, etc.)
  • d'écoles d'art à niveau d'équivalence justifiable selon possibilités de conventions ad hoc. 

Les inscriptions M1 sont ré-ouvertes (Le label "1A - Master Sciences Cognitives" dans EQUIV concerne à la fois les étudiants interessés par CNA et AST).

Les inscriptions M2 sont ré-ouvertes.

Le profil pédagogique du master AST est en reformulation.
En complément de l'inscription sur le site EQUIV, les étudiants intéressés par ce parcours sont invités à contacter aussitôt que possible les responsables de la formation (Jérôme Villeneuve et Claude Cadoz) par téléphone.
 

Contacts

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Programme

  • Durée des études : 2 ans

Programme

Parcours Art Science Technologie

(mis à jour le 01/07/2016)

 

M2R AST

Semestre 1

UE 1 : Concepts et Technologies pour la Création Artistique
  • Technologie et processus de la création musicale
  • Technologie des arts visuels dynamiques
UE 2 : Systèmes et Modèles pour la Création Artistique
  • Réalités Virtuelles Instrumentales
  • Programmation avancée pour la création interactive
UE 3 : Systèmes Naturels et Artificiels
  • Psychologie cognitive
  • Analyse et perception de scènes multimodales
UE 4 : Création Artistique 
  • Projet de Création II-1
UE 5 : Connaissances Fondamentales Arts et STIC
  • Anglais (obligatoire)
  • Fabrication avancée (2 parmi 5)
  • Musicologie (2 parmi 5)
  • Cinéma et Nouvelles technologies (2 parmi 5)
  • Perspectives de la performance (2 parmi 5)
  • Intermédialités dans les pratiques artistique (2 parmi 5)
  • Traitement du signal (options hors crédits ECTS)
  • Informatique (options hors crédits ECTS)


Semestre 2

Stage
  • Recherche ou entreprise – pour étudiants double diplôme Grenoble INP.
  • Recherche – pour étudiants cursus simple.
  • Eventuellement, Projet création II-2

M1 AST

Semestre 1

UE1 : Outils et Méthodes en Sciences de l'Ingénieur
  • Traitement du signal
  • Physique Electronique
UE2 : Méthodes numériques
  • Calcul scientifique
  • Traitement d'images de base
  • Asservissement numérique et représentation d'état
UE3 : Informatique
  • Informatique 1
  • IHM
UE4 : Langue et formation professionnelle
  • Anglais ou FLE
  • Création d’entreprise, création d’activité
UE5 : Projet de création I-1


Semestre 2

UE1 : Traitement du signal : domaines d’application
  • Capteurs d'images
  • Modélisation et synthèse des systèmes matériels
  • Capteurs et mise en forme de signaux
UE2 : Traitement du signal : méthodologie
  • Traitement du Signal Acquisition de données (LabView)
  • BE traitement du signal
UE3 : Informatique
  • Informatique 2
  • Réseau + Système d'exploitation
  • Analyse de données
UE4 : Langue et formation professionnelle
  • Anglais ou FLE
  • Diagnostic financier
  • Droit
UE5 : Projet de création I-2
   

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

International

  • Langue(s) d'enseignement : 90 à 100% en français / 0 à 10% en anglais
    10 à 20% des étudiants sont étrangers
  • Domaine(s) ERASMUS : Ingénierie et technologies
  • Stage à l'étranger : Non

Echanges internationaux


Selon les années et pour l’heure dans le cadre de séminaires, le Master AST, en collaboration avec le laboratoire ICA (Ingénierie de la Création Artistique) de Grenoble INP, accueil des intervenants d’université, de centres de recherche ou de centres culturelles Européenne et Internationaux (Angleterre, Grèce, Danemark, Italie, Allemagne, USA, ect.) Ces liens, ainsi que de nombreux autres (centre ZKM de Karlsruhe, école supérieure européenne de l’image d’Angoulême et Poitiers, Conservatoires régionaux et nationaux, centres de recherche en image et en musique informatique européens : Universités de Padoue, Gênes, Barcelone, Aahrus, Porto, Athènes, Corfou, etc.) sont appelés à se poursuivre et s’enrichir dans la période à venir. Ils servent simultanément à enrichir la qualité et la variété de la formation elle même, ainsi qu’à élargir autant que possibles l’offre de stage et de débouchés pour les étudiants engagés dans la thématique AST.

Possibilités de stages à l'étranger

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Débouchés

  • Année de sortie : Bac + 5
  • Niveau de sortie : Niveau I

Débouchés professionnels


Par son caractère pluridisciplinaire et par son ancrage fort sur les disciplines d’ingénierie telles que le traitement du signal, l’informatique, les systèmes de simulation temps-réel, etc. la formation permet aux étudiants ne poursuivant pas en thèse, de trouver des débouchés professionnels dans les secteurs du développement informatique, en particulier dans les multimédias, les interfaces avancées, l’ergonomie et les arts numériques. Pour les étudiants qui envisagent plutôt une poursuite professionnelle à la suite du master une attention particulière est accordée au choix de leur stage du second semestre du M2.

  • Thèse : Recherche (informatique et création artistique).
  • Enseignement : Universitaire, écoles d'art, conservatoires, organismes de formation aux métiers de l'art
  • Formation de spécialistes de haut niveau pour la production musicale, visuelle, multimédia, multimédia éducatif, etc.
  • Métiers de la médiation artistique, auto-entreprenariat autour de la thématique AST.
  • Ingénierie d'étude ou de recherche dans l'industrie spécialisée.

Poursuites d'études

Le principal débouché est la poursuite d’études en thèse pour des postes de Chercheur, Enseignant/Chercheur ; Ingénieurs R&D secteurs de la création artistique, de la production et de la diffusion numériques, de l’innovation et des industries culturelles.
Le parcours AST est adossé au laboratoire ICA (Ingénierie de la Création Artistique) de Grenoble INP. Ce laboratoire a accueilli chaque année 2 à 3 étudiants de la spécialité AST pour leur stage de master, ce type d’accueil sera poursuivi dans le cadre du nouveau projet. L’encadrement y est assuré par les responsables des secteurs de recherche en relation avec les thèmes de la formation, ainsi que par des doctorants de la spécialité CIA de l’école doctorale EDISCE, qui s’inscrit dans le prolongement de AST.
 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Jerome Villeneuve

mise à jour le 7 octobre 2016

Contacts

Responsables
Jérôme VILLENEUVE - +33 (0)4 56 52 89 11
Claude CADOZ
- +33 (0)4 76 57 46 61
Secrétariat M1
Fina FIORCAPUCCI - +33 (0)4 56 52 91 22 ou +33 (0)4 76 82 67 22
Secrétariat M2
Ophélie GRECO - +33 (0)4 56 52 92 17

Autre(s) établissement(s) délivrant le diplôme

Formation co-accréditée par l'Institut polytechnique de Grenoble (Grenoble INP), Université Grenoble-Alpes 1 (UGA) et le Ministère de la Culture et de la Communication.



Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus