Aller au menu Aller au contenu

PHTUP > Présentation

Mis à jour le 18 juillet 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

De tout temps nous avons cherché à ce qu'un grain de sable ne vienne pas enrayer la mécanique!...

Accueil PHTUP > Présentation
Or de nos jours, de l'industrie mécanique à la microélectronique, de l'agroalimentaire à la pharmacie, la taille des grains s'est considérablement réduite et les exigences de fiabilité des systèmes et de sécurité des produits ont considérablement été accrues. De l'infiniment petit à l'infiniment dilué entrez dans le monde de l'ULTRAPROPRETE. Le développement actuel de nombreux secteurs industriels passe par une maîtrise de la contamination. Cette maîtrise peut s'appliquer soit vis à vis :
  • des opérateurs, comme c'est le cas en pharmacie, pour leur permettre de manipuler des produits actifs sans risque pour leur santé,
  • des utilisateurs finaux du produit, par exemple dans le domaine agroalimentaire, pour ne pas transmettre un agent infectieux aux consommateurs,
  • du produit lui-même, tels que les circuits intégrés réalisés en microélectronique dont le bon fonctionnement repose sur un contrôle absolu de la composition et de la géométrie des composants.
Cette recherche de conditions ultrapropres gagne également des secteurs plus traditionnels tels que :
  • l'industrie mécanique mise à contribution pour des pièces ou des mécanismes appelés à rejoindre des dispositifs en salle propre,
  • l'aéronautique et l'automobile, par exemple dans les systèmes d'injection directe de carburant à très haute pression,
  • la cosmétologie pour laquelle le conditionnement des produits en salle propre est un atout pour leur qualité et leur conservation.
 Les contaminants proviennent de trois catégories :
  • les particules, composés inertes,
  • les micro-organismes,
  • les composés chimiques, moléculaires ou ioniques.
Les caractères particuliers des contaminants impliqués dans l'ultrapropreté sont leurs dimensions [du nanomètre (ions, molécules gazeuses) au micromètre et au-delà dans certains cas] et leurs concentrations [de la partie par trillon (mille milliards) à la partie par million] Les types de contaminants critiques, leurs tailles et leurs concentrations diffèrent selon le secteur industriel et l'activité menée. Le principal vecteur de contamination est l'être humain ! La protection contre la contamination implique :
  • des équipements protecteurs (salle propre, hottes...) et des habits adaptés,
  • des procédures de comportement des personnes,
  • des procédures de manipulation des produits et de nettoyage,
  • des outils de mesure et d'analyse de l'environnement ainsi que de la contamination des produits.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 18 juillet 2011

Contact

Responsable pédagogique
Alain DENOYELLE

@ consulter

Plaquette de présentation
Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes