Aller au menu Aller au contenu
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

> L'école > Témoignages

Alexandre, étudiant entrepreneur à Phelma

Publié le 26 juillet 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
18 juillet 2018

Alexandre est étudiant en 1re année du parcours Physique, Electronique, Télécoms (PET). Il a passé les concours Communs Polytechniques via les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) au lycée Kleber, de Strasbourg. Depuis la rentrée Alexandre a acquis le statut d’étudiant entrepreneur pour mener à bien son projet de guitare de voyage démontable.

IMG_0968.jpg

IMG_0968.jpg

A la suite de votre réussite aux concours CPGE, pourquoi avez-vous choisi Phelma ?

Bien avant mes concours, j'avais déjà un plan précis en tête : une Centrale ou Phelma. Après être passé près de Centrale Paris et considérant mon intérêt pour l'électronique et le numérique (notamment audio et traitement de signal), j'ai réduit mon choix à Phelma ou Supélec, éventuellement Centrale Lyon. Après les concours, l'environnement parisien et l'excentration des écoles m'ont vite amené à enlever Supélec de la liste. Finalement, en plus de la spécialisation de l’école, c'est la vie grenobloise (étudiante, associative et sportive) et son cadre qui ont fait pencher la balance du côté de Phelma. La montée de Phelma dans les classements a aussi rendu moindre l'argument du prestige des Centrales. De plus, ayant beaucoup de projets extra-scolaires, il aurait été plus difficile de les combiner avec les cours de Centrale qu'avec ceux de Phelma. J'ai connu l'école dès ma fin de première, début terminale lorsque mon grand frère y est rentré, mais je ne pensais pas encore « CPGE » à ce moment-là.

Savez-vous vers quelle filière de 2e et 3e année vous vous orientez?

Pour ce qui est de la spécialisation, et c'est ce pourquoi je suis venu à Phelma, je m'oriente plutôt vers la filière Signal, image, communication, multimédia (SICOM). Pour une vision globale et étant donné que je porte un projet Étudiant Entrepreneur je vise un parcours similaire à celui des membres de Enhancia : Création d'entreprise / Création d'activités (CECA) puis MANagement Innovation TEChnologies (Manintec) et idéalement un projet de fin d’études (PFE) dans ma startup.

Quel est votre ressenti sur votre cursus depuis votre arrivée à l'école ?

Le cursus depuis mon arrivée est exactement ce à quoi je m'attendais. Le premier semestre étant plutôt généraliste, j'ai été peu stimulé par certains cours qui n'entraient pas dans le cadre de mon projet déjà bien précis. Les Bureaux d’Études sont quant à eux les plus instructifs en termes d'autonomie et de résolution de problème grâce au cadre très libre.

Parlez-nous de votre statut d'étudiant entrepreneur et de votre projet.

J'ai acquis le statut d'étudiant entrepreneur en début d'année pour un projet que je porte depuis la terminale SI. Il s'agit d'un concept de guitare de voyage démontable, auto-amplifiée et modulaire qui est en constante évolution et en cours de prototypage pour la version la plus récente. Le statut permet d'obtenir des conseils dans divers domaines que ma formation ne couvre pas, en plus de fournir un bon environnement de travail et une proximité avec tous les projets qui sont un jour passés par la structure du Pépite Ozer. Le tutorat tout au long de l'année permet aussi un très bon suivi du projet et des réponses à d'éventuelles questions.

Le Prix du Jeune Entrepreneur a pour vocation d’encourager les étudiants et les jeunes diplômés qui ont un projet de création d'entreprise ou d'association. Alexandre est lauréat du Prix du Jeune Entrepreneur 2018.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Valerie Exshaw

mise à jour le 14 novembre 2018

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes