Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

Après la première année : Gwenn choisit l'électrochimie et les procédés pour l'énergie et l'environnement

Publié le 28 juin 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
28 juin 2012

Gwenn a choisi après sa première année la filière Electrochimie et procédés pour l’énergie et l’environnement (EPEE). Elle se sent concernée par tous les enjeux énergétiques et environnementaux de notre société.

La 1ère année à Phelma vous a-t-elle bien préparée au choix de votre filière ?
La 1ère année à Phelma a été plutôt positive car j'ai pu y découvrir un secteur d'activité vers lequel je me suis ensuite tournée : l'électrochimie. Cette première année permet de découvrir de nombreux domaines qu'on n'a pas forcément le temps d'aborder en classe préparatoire. C'est une année très intensive, mais qui laisse néanmoins le temps d'effectuer d'autres activités en dehors de l'école.



Pourquoi avoir choisi cette filière ?
J'ai choisi la filière électrochimie et procédés pour l'énergie et l'environnement, d'une part parce que l'électrochimie est pour moi une matière et un domaine intéressants et prometteurs, et d'autre part parce que je me sentais très concernée par les questions énergétiques et environnementales.

Etes-vous satisfaite de votre choix ?
Oui, bien plus qu'en première année. La deuxième année permet vraiment de se former dans un domaine qui nous intéresse. Elle nous offre la possibilité de découvrir les ouvertures que ce secteur nous offre par l'intermédiaire de travaux pratiques ou des projets.

Savez-vous vers quel secteur d'activité et quel type d'emploi vous vous orientez ?
Je m'oriente surtout vers la R&D et j'aimerais auparavant réaliser une thèse. Quant au secteur d'activité, je me laisse encore le temps de prendre ma décision. Pour le moment, ce serait soit l'énergétique, soit le recyclage.

A quelles occasions, pendant votre cursus à Phelma, avez-vous la possibilité de vous renseigner sur le monde de l'entreprise ?
Il y a, à Phelma, au début de la deuxième année, une journée des partenaires où quelques entrepreneurs ou ingénieurs viennent présenter leur métier. Il s'agit d'un premier contact avec le monde de l'entreprise. Et puis, la recherche de stage est véritablement le moment où on peut se renseigner sur le monde de l'entreprise en tant que demandeur d'emploi.

Conseilleriez-vous Phelma à un ami ? Pourquoi ?

Tout d'abord, je recommanderais Phelma à un ami car c'est une école grenobloise, et Grenoble est une ville autant culturelle et artistique que sportive.
Ensuite, l'environnement scientifique est très complet où de nombreux laboratoires se côtoient et fonctionnent ensemble. Enfin, c'est une école qui est très généraliste en première année. Pour quelqu'un comme moi qui ne savais pas quoi faire après la classe préparatoire, c'était une bonne solution pour se décider parmi de nombreux domaines.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Fanny Infuso

mise à jour le 4 juillet 2012

Communauté Université Grenoble Alpes