Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

Claire, étudiante filière Biomedical Engineering, témoigne de son expérience aux Etats-Unis

Publié le 9 juin 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
9 juin 2015

Claire a fait son stage de deuxième année, suivi par un semestre d'études, à l'Université de Pennsylvanie (UPenn). Retour sur son expérience internationale pendant ses études d'ingénieur à Phelma.

P1190280.JPG

P1190280.JPG

A quelle période de votre cursus avez-vous choisi de partir à l'étranger ?

Etudiante en troisième année, filière Biomed, j’ai eu la chance de passer 7 mois aux Etats-Unis, au sein de l’Université de Pennsylvanie (UPenn), qui fait partie de l’Ivy League regroupant quelques-unes des meilleures universités américaines de la côte Est. Mon expérience a comporté deux parties distinctes. Tout d’abord, un stage de 10 semaines au sein d’un laboratoire de recherche de l’Université (Percec Lab), puis un semestre d’échange (semestre 5 du cursus Phelma) avec la School of Engineering and Applied Science de UPenn.

Dès ma première année à Phelma, je savais que je voulais partir à l’étranger. C’est un projet qui doit s’entreprendre assez tôt dans le cursus de l’école car le départ pour un semestre d’études est conditionné en grande partie par les notes et le classement de première année.


Quel est l'intérêt pour vous de ce séjour international ?

Ce séjour a été pour moi une expérience très enrichissante sur plusieurs plans. En premier, j’ai pu améliorer considérablement mon niveau d’Anglais, notamment à l’oral, et devenir quasiment bilingue. Ensuite, vivre aux Etats-Unis pendant plusieurs mois, être totalement immergée dans la vie active et côtoyer des étudiants de tous horizons, m’a permis de découvrir une culture et une manière de voir les choses très différentes de ce que nous connaissons en Europe. De plus, j’ai appris énormément de choses utiles pour ma future vie professionnelle tant au sein du laboratoire de recherche que pendant les cours. L’investissement personnel requis était très important mais la démarche très pragmatique et très appliquée m’a beaucoup plu.
 

A-t-il été facile pour vous de préparer votre départ ?

Phelma et UPenn fournissaient le cadre des échanges et les services des relations internationales des deux écoles m’ont apporté quelques conseils pratiques pour l’organisation du séjour. Mais dans l’ensemble, il m’a fallu faire preuve de beaucoup de débrouillardise pour entreprendre un tel projet (échange hors-Europe) et régler tous les détails. En particulier, cumuler un stage puis un semestre d’études au sein de la même Université aux USA était un cas assez particulier, et les démarches administratives pour obtenir deux visas successifs ont été compliquées et laborieuses. D’une manière générale, il m’a fallu être très motivée et faire preuve de beaucoup d’initiative et de persévérance pour franchir les différentes étapes de sélection et pour organiser les différents aspects de la vie pratique sur place.

 

Etes-vous partie dans le cadre d'un programme particulier ?

Mes deux expériences ont été réalisées dans le cadre d’accords bilatéraux entre Phelma et UPenn. Le Minatec Summer Program@UPenn permet chaque année à quelques étudiants de 2ème année Phelma de partir à Philadelphie afin de réaliser leur stage dans un des laboratoires de recherche de l’Université de Pennsylvanie.

En ce qui concerne le semestre d’études, là aussi, il s’agissait d’un programme d’échange, avec un nombre très restreint de candidats admis au niveau de l’ensemble des écoles de Grenoble INP. Par ailleurs, l’admission en tant que "Exchange Student" pour le semestre impliquait d’obtenir un score minimal de 100/120 au TOEFL iBT, c'est-à-dire un très bon niveau d’anglais pour un étudiant non-anglophone.

 

Avez-vous bénéficié d'une bourse ?

La Région Rhône-Alpes m’a fourni un support financier important pour mes deux expériences, sous la forme de deux bourses Explo’RA Sup. Pour mon stage, le logement était fourni et la bourse m’a permis de subvenir à mes frais de transport et de vie sur place. Dans le cadre du semestre d’échange, j’ai dû financer mon logement (environ 1000$/mois en colocation), et la bourse a été un complément fort utile au financement apporté par mes parents. D’une manière générale, pouvoir bénéficier d’un programme d’échange est une chance formidable de suivre des cours à l’étranger à un coût raisonnable, puisque les frais de scolarité (>60000$/an en ce qui concerne UPenn !...) sont pris en compte dans le cadre de l’accord. Autrement, ce type d’expérience aux USA serait quasiment inaccessible à la plupart des étudiants français, qu’ils soient boursiers ou non.

 

Quelques mots pour conclure ?

Etre partie dans une Université telle que UPenn pendant mon cursus à Phelma a été une chance extraordinaire !

C’est une expérience qui, sans aucun doute, m’ouvre de nouvelles perspectives et a changé mon regard sur le monde.

 


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Josiane Buissiere

mise à jour le 20 juin 2016

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus