Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

Guillaume, diplômé Phelma, filière SICOM, en poste à l’ADEME

Publié le 25 septembre 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
25 septembre 2012

Après avoir suivi les enseignements de la filière Signal, Image, COmmunication et Multimedia (le traitement du signal dans tous types d’applications), Guillaume n’est pas allé directement dans le cœur de métier de cette filière. En effet, il travaille maintenant dans le secteur des énergies renouvelables à l’ADEME, en particulier celui de la géothermie (utilisation de la chaleur du sous-sol) où il suit des projets à tous leurs stades de développement, pouvant également leur apporter des financements.

Que vous a apporté votre parcours ingénieur à Phelma ?

Je dirai que cette formation m'a permis, outre l'acquisition de connaissances, d'acquérir des compétences. Compétences de s'approprier rapidement une matière nouvelle et de la saisir dans sa complexité, compétences de comprendre les documents techniques et d'en retirer les principes de fonctionnement, voire même d'en saisir les améliorations. J'avais choisi SICOM pour le vaste champ d'application qui en résultait ; je trouvais fascinant de rentrer au cœur du traitement de l'information, de comprendre son codage et d'être à même de mieux maîtriser leur portage, via la transmission des signaux.


Le double diplôme avec l'IEP a-t-il eu une incidence particulière pour décrocher votre premier emploi ?

En complément de mon parcours d'ingénieur, j'ai choisi de suivre le double diplôme « Technique, Sciences et Démocratie » en partenariat avec Sciences-Po Grenoble (Institut d'Etudes Politiques). Ce double diplôme, axé notamment sur la mise en place de projets avec les collectivités et les échanges entre la Science et la société, m'a d'abord permis de développer encore plus ma curiosité, permettant une vision pluridisciplinaire intéressante au quotidien, dans les métiers que je mène. Ensuite, en complément de ma vision technique d'ingénieur, je suis à même de gérer et comprendre les différents acteurs d'un projet, m'adaptant à leurs manières de raisonner et leurs enjeux.

Vos implications comme Vice-Président Etudiant à Grenoble INP et dans les associations étudiantes de l'école ont-elles une influence dans votre vie professionnelle ?

J'ai eu le plaisir de m'impliquer dans la vie de l'établissement au niveau de la représentation étudiante. J'ai conduit différents projets pour les étudiants, mené différents échanges et négociations avec des interlocuteurs de provenance diverse et j'ai affirmé ma capacité de mobilisation efficace des acteurs, dans un dynamisme général, moteur de ma motivation ! Car c'est souvent de l'implication des acteurs d'un projet, de leur capacité à travailler ensemble, que naît l'innovation et la réussite d'un projet !


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Josiane Buissiere

mise à jour le 11 juillet 2014

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus