Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

Jérémy, première année à Phelma : « Phelma propose une palette de filières importante sans avoir à se spécialiser immédiatement en première année"

Publié le 1 juillet 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué 1 juillet 2016

Rencontre avec Jérémy, étudiant de première année du parcours Physique Electronique Télécoms (PET). Il souligne un des points forts de la première année à Phelma : le temps de découvrir et choisir une filière "métier" de deuxième et troisième années.

Phelma Jeremy Hraman temoignage

Phelma Jeremy Hraman temoignage

Pourquoi avez-vous choisi Phelma ?

Etudiant en CPGE, il fallait faire un choix sur mon orientation des trois futures années. Je n’avais pas une idée très précise de mon avenir mais seulement des domaines auxquels je m’intéressais. C’est pourquoi j’ai choisi Phelma qui me permettait encore une palette de choix importante sans me spécialiser dans l’immédiat. En effet l’école propose deux points d’entrée basés sur la physique des matériaux ou la physique électronique, sans que cela n’influe réellement sur la deuxième année. En 1re année, des cours communs permettent une appréhension des multiples possibilités offertes à Phelma.

Comment et/ou à quelle période l’année avez-vous connu l’école ?

J’ai voulu intégrer cette école suite au « forum de la Taupe » du lycée Fabert à Metz où j’ai passé ma MPSI puis ma PSI* (NDLR : d'octobre à janvier, les étudiants Phelma de première année retournent dans leur prépa / IUT d’origine pour y présenter l’école).

Savez-vous ce que vous voulez faire plus tard, le secteur industriel et  la filière de 2ème et 3ème année correspondant, ou vous laissez-vous la première année de tronc commun pour réfléchir ?

Les différentes filières liées à l’électronique et la physique m’intéressaient particulièrement et une première année plus généraliste m’a permis de faire un choix sur ce que je voulais réellement faire et devenir. SICOM (Signal, Image, Communication et Multimédia) est donc, à la lumière de mes préférences et des domaines dans lesquels je veux travailler, la voie d’apprentissage que je dois suivre pour parvenir à ce qui rythmera mes journées futures.

Quel est votre ressenti sur votre cursus depuis votre arrivée à l'école ?

Lors de mon arrivée dans l’école, j’avais tout de même des doutes sur le cursus que j’étais en train de suivre. Cependant, après avoir passé quelques mois dans le bain de la vie grenobloise, j’ai découvert que je ne m’étais pas trompé et j’ai ouvert les yeux sur le beau métier d’ingénieur. De nouvelles têtes, de studieuses études, une vie associative plus que présente qui permet de montrer sa réelle personnalité, c’est tout cela que Phelma représente et les amoureux de la physique trouveront de quoi y vivre chaque jour.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Alexis Sableaux

mise à jour le 12 juillet 2016

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus