Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

Midi Minatec - " Des micropiliers pour séparer des particules de différentes tailles : De la préparation d'échantillon au diagnostic du cancer"

Publié le 30 novembre 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Venez découvrir Minatec chaque vendredi de 12h30 à 13h15 à travers des sujets scientifiques ou d'actualité proposés par des acteurs du pôle Minatec : CEA Grenoble, Grenoble INP Phelma, les laboratoires de recherche, les entreprises du site...



Bienvenue au prochain MIDI MINATEC intitulé :


" Des micropiliers pour séparer des particules de différentes tailles : De la préparation d'échantillon au diagnostic du cancer "


Présenté par Eloïse PARISET, doctorante au CEA/LETI/DTBS/SBSC/LBCP, Lauréate 2017 bourse l'Oréal - UNESCO pour les femmes et la sciences

Vendredi 15 décembre 2017
de 12h30 à 13h15
dans l'amphithéâtre de la Maison MINATEC sur le Parvis Louis Néel




La séparation de particules est essentielle dans le domaine de la biologie. Toute analyse ou manipulation de particules biologiques (cellules, bactéries, vésicules, virus, ...) nécessitent une purification préalable pour les isoler à partir de fluides très denses et complexes. Miniaturiser cette étape de purification permet de réduire le volume d'échantillon nécessaire et d'intégrer plusieurs étapes successives (purification, détection, analyse) au sein d'un même dispositif portable et à bas coût. Nous développons au CEA Leti une technique microfluidique appelée déplacement latéral déterministe (DLD) pour trier des particules biologiques par rapport à leur taille, sans avoir recours à la filtration. Grâce à un réseau de micropiliers orientés dans une direction particulière, plusieurs tris successifs peuvent être réalisés pour purifier l'échantillon injecté dans le microcanal. Cette technologie ouvre la voie à de nouveaux modes d'isolement de bactéries, de virus et d'exosomes, qui permettent d'être plus rapide, plus mobile et de moins endommager ces particules.

Entrée libre et gratuite
  • Entrée gratuite mais réservation obligatoire sur le site en cliquant ici
  • Sandwichs offerts à l'issue de l'exposé.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Ludivine Sangiorgio

mise à jour le 11 décembre 2017

Communauté Université Grenoble Alpes