Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

Quatre étudiants Phelma participent au concours iGEM2017, organisé par le MIT

Publié le 4 juin 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Cassandra, Noreen, Guillaume et Martin, 4 étudiants de la filière Biomedical Engineering de Grenoble INP - Phelma, participent au concours international de biologie synthétique iGEM2017, organisé par le MIT. Cela faisait quatre ans que Phelma ne participait plus à ce concours prestigieux. Aux côtés d’étudiants de l’Université de Grenoble Alpes, l’équipe représentera donc cette année la France, Grenoble, l’Université de Grenoble Alpes et Grenoble INP - Phelma sous la bannière « iGEM Grenoble ».

logo igem

logo igem

La biologie synthétique, pour quoi faire ?

Le développement de nouveaux médicaments, la dégradation de polluants ou la production d'énergie sont autant de possibilités offertes par les organismes issues de la biologie synthétique. Pour cette raison, cette discipline suscite actuellement l'intérêt de nombreux chercheurs et industriels à travers le monde, et est amenée à jouer un rôle important dans les futures recherches menées dans des domaines tels que la chimie, l'énergie ou la science des matériaux. iGEM est né de cet engouement pour la biologie synthétique, et a permis depuis sa création en 2003 la réalisation de plusieurs centaines de nouveaux dispositifs biologiques par des équipes d'étudiants issus de nombreux horizons scientifiques (biologie moléculaire, mais aussi physique, chimie, ou encore informatique).

iGEM, c’est quoi ?

iGEM est un concours international regroupant plus de 7000 participants, organisé par le MIT. Chaque équipe a pour but de mettre en place un projet de biologie de synthèse, c’est-à-dire un projet reliant biologie et ingénierie

Pourquoi participer à ce concours ?

C’est l’opportunité pour les étudiants d’acquérir de multiples connaissances scientifiques sur un sujet choisi, en lien avec leurs enseignements et leur filière ingénieur : physique, biologie, instrumentation, … mais aussi recherche de financements. C’est également pour les étudiants l’occasion d’effectuer un réel travail de groupe sur le long terme pour réaliser un projet qui leur tiennent à cœur et à travers lequel ils puissent s’épanouir !

Calendrier du projet « iGEM Grenoble »


Jusqu’en mai, l’ensemble de l’équipe d’étudiants a plusieurs tâches à accomplir : recherche de financements, recherche de stage (ils sont en 2A !). Puis pendant tout l’été, les étudiants vont réaliser leur projet à travers de nombreuses manipulations, phases de tests, et mise en commun des travaux effectués. Enfin, en novembre 2017, l’équipe ira présenter son projet lors de la finale à Boston. Toutes les équipes du monde entier seront là pour un grand moment d’échanges !

Le projet


L’équipe d’étudiants souhaite concevoir un kit de détection portatif de pathogène d’intérêt médical pour la médecine occidentale et les pays en voie de développement. Ce kit de détection se base sur l'union entre biologie de synthèse et l’ingénierie. D'une part, on peut distinguer le système de détection qui comprend un organisme vivant tel qu’une bactérie. Il aura la capacité de détecter une séquence d'acide nucléique et d'émettre de la fluorescence. Le but est de détecter une séquence d'ADN spécifique d'un pathogène souhaité. D'autre part, les compétences d’ingénieurs en électronique, traitement du signal et informatique de nos étudiants Biomedical Engineering permettront de construire et désigner le kit. Les élèves Phelma vont concevoir un système de détection de fluorescence à l’aide d’un téléphone portable, un système d’électroporation, de contrôle en temps réel de la température, … L’équipe « iGEM Grenoble » est encadrée par des tuteurs Université de Grenoble Alpes et Phelma. Du côté de l’école, Nicolas RUTY et Céline TERNON sont de la partie.
 
[legende-image]4 étudiants Phelma participent au concours iGEM2017, organisé par le MIT[/legende-image] iGEM2017 - Grenoble INP-Phelma - UGA

L'équipe iGEM Grenoble, de gauche à droite :

  • Nicolas IASPARRO : étudiant en M1 Ingénierie de la Santé – Parcours Biotechnologies
  • Jusuf IMERI : étudiant en L3 Biotechnologies
  • Martin LENGLET : élève ingénieur Grenoble INP – Phelma, en 2e année de la filière Biomedical engineering
  • Romy ROUZEAU : étudiante en M2 Immunology, Microbiology and Infectious Diseases
  • Emline LEON : étudiante en L3 Biotechnologies
  • Clément CAFFARATTI : étudiant en L3 Biotechnologies
  • Noreen LOUIS : élève ingénieur Grenoble INP – Phelma, en 2e année de la filière Biomedical engineering
  • Damyana YANCHEVA : étudiante en L3 Biotechnologies
  • Guillaume JUBIEN : élève ingénieur Grenoble INP – Phelma, en 2e année de la filière Biomedical engineering
  • Cassandra VIVIER-BAUDRY : élève ingénieur Grenoble INP – Phelma, en 2e année de la filière Biomedical engineering


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Alexis Sableaux

mise à jour le 22 septembre 2017

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus