Aller au menu Aller au contenu
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

> L'école > Toutes les actualités

Vulkam, la pépite du SIMaP

Publié le 9 février 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

La start-up issue du laboratoire Simap* connait une belle ascension. Avec ses métaux amorphes aux propriétés inédites, elle répond aux enjeux des industriels et ouvre la voie à de nouvelles possibilités pour leurs petites pièces.

vulkam

vulkam

« En changeant l’organisation atomique d’un matériau, on change fondamentalement ses propriétés », explique Sébastien Gravier, fondateur de la société Vulkam, la start-up Deeptech qu’il a créée pour commercialiser de nouveaux matériaux aux propriétés originales. Après une thèse au laboratoire SIMaP sur les métaux amorphes et dix ans passés en tant qu’enseignant à Grenoble INP – Phelma et chercheur au laboratoire, le normalien décide de se lancer dans un projet de valorisation, tant les possibilités offertes par ces matériaux hors du commun sont intéressantes. Il se tourne alors vers la SATT Linksium, qui lui apporte le soutien nécessaire à la réalisation de son projet qui est finalisé en juin 2017.

Tandis que son unique concurrent s’est spécialisé dans les grosses pièces, Vulkam se focalise sur la miniaturisation, « économiquement plus rentable ». La start-up a développé une gamme de matériaux ciblés et adaptés aux besoins des industriels qui n’ont pas tardé à se manifester : les Vulkalloys®. « L’une de nos applications phares sont les matériaux ultra-isolants thermiques développés à la demande de LynRED (ex-Sofradir) pour ses détecteurs infra-rouges, explique le chef d’entreprise. Grâce aux modifications atomiques, nous proposons des matériaux deux fois plus isolants que ceux existants. Cela permet de réduire l’encombrement des dispositifs en réduisant la quantité d’isolant nécessaire, ou encore de diviser par deux leur consommation énergétique. » La réduction du poids des structures grâce à ces matériaux innovants peut également séduire les secteurs de l’aéronautique, du spatial, de la défense…
vulkam
La gamme de Vulkalloys® de la start-up lui permet de proposer également des matériaux flexibles à base de cuivre pour des applications horlogères, des alliages de zirconium biocompatibles et 1,5 fois plus résistants que ceux à base de titane pour réaliser des instruments chirurgicaux miniaturisés. « Nous produisons par exemple des pinces pour la chirurgie de la cataracte, qui représente 850000 interventions annuelles rien qu’en France. » Le dernier Vulkalloy® en date développé par Vulkam, un alliage à base de nickel, n’est rien moins que le plus résistant de tous les matériaux existants ! Inusable et résistant aux frottements, il pourrait donner lieu à des applications dans le domaine de l’horlogerie ou des dispositifs médicaux.

Vulkam, qui a non seulement développé sa gamme de matériaux mais également les équipements pour les fabriquer, produit actuellement des petites séries. « Nous pouvons proposer aux industriels des matériaux tout spécialement formulés pour répondre à leurs besoins applicatifs, et leur proposer des prototypes. » Les fonds levés fin 2019 sont utilisés pour, entre autres, développer les capacités de son outil de production. La start-up, qui emploie actuellement 20 personnes, entend être capable de lancer la production en série d’ici 2022.
 
vulkam

*CNRS, Grenoble INP, UGA
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 30 mars 2021

Université Grenoble Alpes