Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

Interview d'Emilie GERBAUD et Thomas AMORY de la société ALLEGRO DVT

Publié le 5 novembre 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué 5 novembre 2012

A l'occasion de la 5ème Journée des Partenaires Phelma du 18 octobre 2012, nous avons rencontré deux anciens élèves : Emilie GERBAUD, diplômée en 2010 et Thomas AMORY, diplômé en 2005, tous les deux actuellement ingénieur de recherche R&D auprès d’ALLEGRO DVT.

Allegro DVT - Journée des Partenaires Phelma 2012Pourriez-vous nous présenter votre entreprise ?

Allegro DVT est spécialisée dans les produits basés sur les normes de compression vidéo H.264/MPEG-4 et HEVC.

Quel a été votre parcours ?

Thomas : Je suis diplômé de l'ENSERG (une des 3 écoles fondatrices de Grenoble INP - Phelma  avec l'ENSPG et l'ENSEEG), promotion 2005. J'ai suivi, à l'époque les enseignements de ce qui correspond aujourd'hui '  à la filière Signal, image, communication, multimédia (SICOM) de Grenoble INP - Phelma. J'ai ensuite poursuivi par une année spéciale à l'Ensimag pour encore plus développer ma facette informatique.

Emilie : J'ai intégré l'école en 2007. J'ai donc connu l'ENSERG en première année et suite à la fusion des 3 anciennes écoles en 2008, j'ai intégré la filière SICOM de Grenoble INP - Phelma !  J'ai obtenu mon diplôme d'ingénieur en 2010.

Le cursus Phelma est-il adapté pour trouver votre travail ?

Emilie : En rapport direct avec mon emploi actuel au sein d'Allegro DVT, les notions et enseignements propres aux normes de compression m'ont vraiment servi.  J'ai personnellement trouvé que mon cursus manquait un peu d'informatique. C'est peut-être la raison qui fait qu'Allegro DVT recrute au sein de l'Ensimag également. En fait les 2 profils d'ingénieurs Ensimag /  Phelma se complètent bien.

Que pourriez-vous dire aux étudiants Phelma voire aux plus jeunes vis-à-vis de l'emploi dans le secteur de la microélectronique et du traitement du signal ?

Emilie : Globalement, les étudiants Phelma des filières SICOM, SEI (Systèmes électroniques intégrés) et Télécoms sont bien préparés.  D'ailleurs, Allegro DVT aime à embaucher ses stagiaires dans la foulée de leur PFE. La société a déjà embauché 2 diplômés Phelma de la filière SEI qui avaient effectué leur PFE au sein d'Allegro DVT ainsi qu'un étudiant SICOM diplômé en 2011.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Alexis Sableaux

mise à jour le 6 novembre 2012

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus