Aller au menu Aller au contenu
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui
L'école d'ingénieurs de physique, électronique, matériaux
Les technologies de demain s'imaginent aujourd'hui

> L'école > Témoignages > Elèves

Antoine, co-fondateur de la startup SafeHear, l’oreillette professionnelle de demain !

Publié le 27 janvier 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Antoine Kuhnast, élève à Grenoble INP - Phelma, UGA, est actuellement en année de césure pour se consacrer pleinement à son projet. " Dans le milieu industriel, communiquer dans un environnement bruyant tout en restant en sécurité est quasiment impossible. ". C’est précisément cette problématique qui a poussé Antoine à créer sa startup SafeHear. Elle vise à préserver le capital auditif des professionnels travaillant en milieu bruyant, grâce à une solution de protection auditive innovante !

Phelma_Carrousel_Actu_Safehear

Phelma_Carrousel_Actu_Safehear

Le parcours d’Antoine

Antoine a toujours été intéressé par les technologies d’Intelligence Artificielle (IA) et de traitement du signal. Après son DUT à Grenoble, c’est tout naturellement qu’il s’est orienté vers Phelma. C’était l’occasion, à la fois d’apprendre et d’approfondir ces notions scientifiques, tout en côtoyant la richesse du bassin grenoblois en terme de technologies et d’innovations. Pour le moment, Antoine est en année de césure entre la 1re et la 2e année. Cela lui permet d’avancer énormément sur son projet tout en commençant à recruter des personnes qualifiées pour l’aider lorsqu’il reprendra ses études à l’école en 2e année. Il s’orientera alors vers la filière Systèmes embarqués et objets connectés (SEOC), commune avec Grenoble INP - Ensimag, UGA, selon lui, la meilleure filière pour faire progresser son projet.
 

La startup SafeHear

SafeHear est une startup qui développe des solutions de réalité augmentée, embarquées sur des microcontrôleurs. Son objectif est d'utiliser des technologies de réalité augmentée, d'intelligence artificielle pour augmenter les capacités physique et psychique de l'humain. Le premier produit réalisé est une oreillette qui permet aux ouvriers de communiquer en environnement bruyant sans enlever leur protection auditive. D’ici la fin de l’année 2021, la startup finalisera une levée de fonds de 700k€ pour financer les programmes de recherche, une partie de l’industrialisation et le lancement commercial. En juin, ce sera le lancement de l’industrialisation qui prendra environ un an. Pendant ce temps, l’équipe continuera les tests terrain et les préventes pour affiner certaines fonctionnalités et lancer de nouveaux programmes R&D.


SafeHear : https://safehear.fr/

 

Le service communication a rencontré Antoine Kuhnast, découvrez son interview vidéo


 
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 9 mars 2021

Université Grenoble Alpes